Quand l’espace de travail devient porteur d’une nouvelle culture d’entreprise : l’exemple SANOFI

Faire collaborer les différentes générations. Voici un des enjeux générationnels auquel sont confrontées bon nombre d’entreprises. Ainsi, découvrez à travers notre étude, comment SANOFI a réussi à créer un cadre de travail, reflet de leur nouvelle culture d’entreprise.

Explications de Florence Peronnau, Directeur Immobilier Groupe de Sanofi

Explications de Florence Peronnau, Directeur Immobilier Groupe de Sanofi

L’immobilier, un outil au service des enjeux RH ?

Quand l’espace de travail devient porteur d’une nouvelle culture d’entreprise :  l’exemple SANOFI

Tout à fait ! L’immobilier peut permettre à travers le lieu, de « redonner du lien entre l’entreprise et les collaborateurs » et ainsi attirer et retenir les talents.

D’abord lors de la conception, en adaptant les espaces de bureaux aux besoins des collaborateurs et plus particulièrement des jeunes générations, à leur façon de « vivre » dans l’entreprise. En anticipant le plus en amont possible, et pour les 10 années qui viennent, une conception de l’espace de travail qui ne soit pas obsolète à son achèvement… Ensuite, en concevant des espaces intergénérationnels mais aussi trans-fonctionnels avec l’implantation d’opérationnels au sein des équipes fonctionnelles, des espaces vecteurs de bien-être, au sein desquels les collaborateurs pourront bâtir des projets, échanger et tisser des relations de confiance (transmission de la mémoire, du savoir-faire, coaching,…).

Le nouveau siège de Sanofi : quand l’espace de travail devient porteur d’une nouvelle culture d’entreprise

Quand l’espace de travail devient porteur d’une nouvelle culture d’entreprise :  l’exemple SANOFI

C’est un lieu de travail ouvert à tous : un endroit conçu pour recevoir et pour brasser les fonctions et les départements, en faisant se rencontrer les métiers fonctionnels et opérationnels. Objectif : favoriser la collaboration, source d’innovation, de créativité et de performance.

C’est une adresse prestigieuse, au cœur du Paris historique. A la fois vitrine pour le groupe et confort (facilité d’accès) pour les collaborateurs français et internationaux, les partenaires extérieurs, et bien sûr les patients !

C’est un bâtiment porteur de sens : un lieu dans lequel nous pouvions mettre nos pas, et dont l’histoire industrielle fait écho à celle de notre groupe.

C’est un fort message d’équité, à travers la volonté de donner à chacun le même bureau, en espace ouvert, pour passer d’une vision normative et statutaire de l’espace de travail à la nouvelle charte organisationnelle du Groupe.

C’est la réduction de l’espace individuel, au profit de l’espace commun : plus de 1000 sièges de réunion pour 800 postes de travail. Le nouveau siège offre une multitude de lieux de vie, de rencontre et de travail en équipe, pour mieux porter la coopération… et la convivialité : Atrium, Community Centers jouant le rôle de véritables « places de village » au cœur de chaque étage, Lounge, Cafétéria.

C’est une technologie de pointe. En termes de systèmes d’information, de connectivité et d’interactivité avec nos métiers et nos régions, de téléphonie mobile, nous voulions offrir un outil de travail flexible et  innovant.

Une révolution minutieusement préparée auprès des collaborateurs

Un projet porté par la Direction Immobilière, et une conduite du changement reposant sur l’ensemble des expertises, des métiers et des fonctions du groupe, et sur la mise en place de correspondants dans toutes les directions. Ces derniers ont animé des groupes de travail visant à recueillir les besoins spécifiques, et à faire remonter les réticences et problèmes soulevés par les nouvelles conceptions, dans le but d’apporter des solutions appropriées et d’impliquer les futurs collaborateurs.

54 rue La Boétie : engouement auprès des jeunes !

Quand l’espace de travail devient porteur d’une nouvelle culture d’entreprise :  l’exemple SANOFI

Les premières semaines de vie dans le nouveau siège révèlent que les plus jeunes sont ravis : ils se disent fiers et contents de venir travailler au nouveau siège du groupe.

Les plus seniors, quant à eux, sont plus partagés : certains ont le sentiment d’avoir gagné en termes d’image du lieu, mais perdu quant au prestige de leur bureau personnel, au confort d’expression orale, à la confidentialité… Ils ont besoin de temps pour s’approprier l’ensemble des espaces communs, autant que pour découvrir les bénéfices de ces nouveaux modes de travail…

En revanche, tous s’accordent à dire qu’ils se rencontrent davantage, et qu’ils voient des gens qu’ils ne voyaient pas ou peu auparavant.

De nouveaux réflexes à instaurer

Apprendre le travail en espace ouvert. Nous avons fait un tel accompagnement sur les règles du bien vivre en open space que le niveau sonore est particulièrement bas dans les espaces de bureaux : les gens chuchotent et sont encore dans l’interdit. Ils doivent s’approprier l’espace et les outils. Les casques que nous avons distribués, pour le confort de chacun, ne sont utilisés que par les plus jeunes…

S’approprier les lieux de vie et les espaces de travail informels. Il s’agit de faire sien l’espace global, en lieu et place de l’ancien espace individuel. Nous observons que la variété d’espaces est telle que tous ne sont pas encore utilisés. Dans l’ensemble, les lieux les plus plébiscités répondent au critère de la commodité : ce sont les salles de travail situées à proximité des bureaux individuels. La cafétéria, bien qu’ouverte toute la journée, reste peu utilisée en dehors des repas ; la Bibliothèque, même si elle offre un bel espace de concentration, réunit elle aussi encore peu d’adeptes. En revanche, le Lounge, où le café est gratuit, rencontre un franc succès… révélant une tendance à l’utilisation des espaces de travail informels comme lieux de détente. L’enjeu sera donc d’apprendre aux collaborateurs, notamment les plus anciens, à considérer ces nouveaux espaces comme une alternative aux salles de réunion traditionnelles, leur permettant de travailler différemment, et de tisser de nouveaux liens.

Découvrez également comment GOOGLE, UBISOFT, et CREDIT AGRICOLE, ont fait de leur environnement de travail un véritable outil de management dans notre étude complète.

Partager cet article